Sep
25
2010
Jacques Remond

Les racines de Solidarsport

Solidarsport est une association loi 1901 fondée le 2 mai 1994 à Nice, sous le parrainage de M. Michel Bavastro Président Fondateur de Nice-Matin pour lutter contre l’exclusion et la violence qui secouent les jeunes générations.

De gauche à droite sur notre photo, Anne Falcucci adjointe à la jeunesse de la municipalité de Calvi, Jacques Rémond, Jean Mane Président du Groupe International Mane, le Père Vladimir Gaudrat avec en arrière plan un collégien de Giono (Nice)… c’était le 13 mai 2009, sur l’île Saint-Honorat à Cannes, à l’occasion d’une « Journée du Respect » pour 350 élèves des classes FLS représentant 35 nationalités

Pourquoi partager l’idée de Solidarsport ?

Qu’apportons-nous de plus par rapport à tous ceux qui oeuvrent déjà par milliers pour notre jeunesse ?

Ces questions incontournables, nous sont posées depuis seize ans.Pour comprendre Solidarsport, il faut toucher la racine même de son existence.

« Si l’on veut, un jour, inverser la montée de la violence chez les jeunes dans notre pays… le seul moyen d’y parvenir est de nous mobiliser ; nous, tous les adultes et de former une grande équipe : c’est de notre responsabilité à chacun de nous et notre affaire à tous ! » … C’était la conclusion d’un séminaire de travail conduit en novembre 1993 par des sociologues et de hautes personnalités auquel nous avions assisté.

Nous y avons cru.

« Votre idée de faire naître à partir des gens des médias une entreprise cohérente de solidarité est excellente ! Je vous souhaite l’audace et le courage de le faire… » nous avait écrit un mois plus tard M. Edgar Morin, Directeur de Recherche au centre d’Etudes Transdisciplinaires de Paris.

Nous nous sommes engagés.

Un fonctionnement atypique

Solidarsport n’a jamais eu pour objet de se calquer sur le schéma classique des associations de terrain ou encore de se substituer au rôle ou aux responsabilités de qui que ce soit.

Non, l’association a recherché d’emblée à voir comment elle pouvait apporter un « PLUS », un « BONUS » à tous ceux qui dans notre pays ont la charge des futures générations.

Depuis le premier jour, notre combat a été de mobiliser, de rassembler le maximum de forces pour épauler, appuyer tous les éducateurs de terrain qui travaillent dans l’ombre et en première ligne dans des conditions chaque jour plus difficiles.

On n’a que de cesse de tirer la sonnette d’alarme, ou de lancer de tous côtés des fusées de détresse… Il nous paraissait impensable en tant que journaliste de rester spectateur et de ne pas être acteur d’une sorte de contre balancier permettant de voir un jour le cours des choses s’inverser.

Etre le « Lien » d’une synergie autour d’un « Socle commun de valeurs » traduit par une CHARTE du RESPECT, voilà le sens profond de l’existence même de Solidarsport.

Et l’explication que notre « Petit Bonhomme » – le logo de l’association – ait sous le bras en bandoulière un cœur en forme de puzzle, avec un espace toujours libre… synonyme d’une participation ouverte à tous.

L’Inspection Académique des A-M en fer de lance

Aujourd’hui, Solidarsport a un Conseil d’Administration qui assure la transparence de l’association et des statuts aussi nets que précis.

Solidarsport, c’est un partenariat très étroit avec l’Inspection Académique des Alpes-Maritimes dans l’élan insufflé par M. Philippe JOURDAN Inspecteur d’Académie.

C’est un « Comité d’Ethique » d’une douzaine de Principaux de collèges qui apportent une réflexion et une évaluation du travail mené sur le terrain, de même qu’une autorité morale.

Ce sont des chefs d’établissements et leurs équipes pédagogiques d’enseignants qui se mobilisent chaque jour plus nombreux.

C’est une équipe de professeurs d’EPS d’une dynamique exceptionnelle derrière M. Manu DUREUIL le nouveau directeur régional adjoint de l’UNSS chargé du département des Alpes-Maritimes.

Ce sont des personnalités qui rejoignent notre « Comité de haut Parrainage » pour élargir nos moyens… donc sensibiliser de plus en plus de jeunes aux valeurs que nous portons.

Bref, Solidarsport devient chaque jour un peu plus cet élan d’hommes responsables tendus vers le Devenir de notre jeunesse pour lequel l’association a été créée.

Signe édifiant, notre blog a déjà reçu la visite de 230 visites provenant de 7 pays (France, Etat Unis, Allemagne, Angleterre, Mayotte, Belgique, Suisse)

Une dernière question, enfin, nous est souvent posée : pourquoi avoir donné à l’association le nom de Solidarsport ?

Par le choix du mot « Solidar » racine de solidarité, bien sûr et ciment de toute entreprise humaine.

Par l’ajout du « Sport », comme un « Outil » et une « Passerelle » visant à aider l’enfant à se charpenter et devenir un adulte responsable.

Bref, le sport porteur d’éducation.

Comme la première pierre de notre construction.

Jacques REMOND, président fondateur.

Flux RSS des commentaires sur cet article | TrackBack URI

Envoyer une réponse

*