Nov
27
2012
Hervé Somnard

L’engagement de la classe ENAF

Ils sont magiques !

Quelle richesse ces gamins !

Quels jolis sourires !

Quelle joie de vivre, d’apprendre !

Merci à Roos, Sophie, Abigain, Bianca, Elyas, Sufian, d’avoir accepté de nous ouvrir la porte de leur classe.
Merci, à Patricia Barré,leur professeur sachant cultiver efficacité et humilité au quotidien.
Quelle belle expérience. Il faut qu’on vous raconte.

Il y eut Roos tout d’abord, un exemple pour cette classe ENAF (Enfants, Nouvellement Arrivés en France). Une classe regroupant une trentaine d’élèves représentant quinze nationalités.
Roos donc, jeune Philipin de 16 ans, en France depuis près de quatre ans. «Roos ? Il sait tout faire, jouer du piano, de la guitare, chanter… » confie Bianca, une Roumaine de 15 ans, en France depuis deux années…
C’est vrai qu’il sait tout faire Roos ? Ecoutez ce jeune Philippin souriant, respectueux, il raconte volontiers son histoire, son aventure : « Mes parents travaillent à l’entretien d’un yacht, je les ai évidemment suivi en France. Moi, j’aime la France, j’ai beaucoup de chance d’être ici, en France où l’on peut visiter de nombreux musées… Je sais jouer du piano mais aussi de la batterie, de la guitare… »
L’ambition de Roos plus tard ? «Je veux devenir capitaine d’un yacht, voyager à travers le monde… Aujourd’hui, j’apprends, lorsque j’ai un peu de temps libre, je joue au basket… et puis j’adore votre ratatouille !…  Je suis allé à Paris avec mes parents, j’ai vu la Tour Eiffel, j’ai découvert Dysneyland. J’aime Paris…»

Il est magique ce Roos ! Magique comme ces cinq gamines souriantes, heureuses de nous faire partager leur bien être dans un établissement scolaire française. Heureuses de répondre aux questions que vient leur poser Jacques Rémond, le président-fondateur de Solidarsport.

Devant nous, il y a a Sophie qui vient d’Arménie, Abigain, la souriante Philippine, Bianca, la Roumaine, Alexandra qui nous présente rapidement l’Estonie, son pays, Bruna, la Portugaise… Elles racontent. C’est grand, beau, poignant, géant… Tout à la fois.

Il y a ces mots de Patricia Barré qui résument si bien tout ce qui est dit. Mme Barré affirme en effet en parlant de ces élèves : «Dans les classes de quatrième de l’enseignement général, elles trustent les premières places dans la plupart des matières avec une moyenne de 16, une moyenne de 18 . Aujourd’hui, elles sont passées devant tout le monde…»
Superbe intégration. Lorsqu’elle parle de son amitié pour Alexandra et Abigain, Bruna lance, le plus sérieusement du monde : «Nous séparer, ce serait me demander de quitter mes sœurs jumelles…»


Abigain, la Philippine parle couramment cinq langues : le philippin, l’Eloko, un dialecte philippin, l’anglais, l’italien, le français…
Alexandra pratique sans aucun problème le français, l’anglais, l’italien, l’estonien, le russe. «Cette semaine, j’ai commencé à apprendre l’allemand…» précise-t-elle encore «… je parle également la plupart des langues d’origines slaves…» conclut Alexandra avec une belle humilité…

Le temps passe, les jeunes élèves venus de partout quittent la classe… C’est au tour des mamans de venir s’asseoir devant un bureau… d’écouter, de répondre aux questions de Patricia Barré.
Au collège Risso, la classe ENAF est également ouverte aux parents.
Vive l’intégration !

Flux RSS des commentaires sur cet article | TrackBack URI

Envoyer une réponse

*