Jan
16
2012
Jacques Remond

Au cœur de l’IEM Rossetti

Ils s’appellent : Tatiana, Cécilia, Sonny, Lucas, Dimitri, Chloé, Damien, Duncan, Nour et Alexia.
Ce sont dix élèves du collège Duruy à Nice, âgés de 11 à 15 ans.
Dix filles et garçons qui dépendent de l’IEM Rossetti et poursuivent leur scolarité dans l’établissement du quartier Don Bosco.
Là, ils apprennent à surmonter leur handicap pour se mêler aux autres élèves dans des classes dites «d’inclusion».
Ce lundi 16 janvier est un jour particulier.

M. Yvan Serrecombe, directeur adjoint de l’IEM Rossetti entouré de Fred Levadoux et Pascal Bruno.

Dans la cour de l’IEM Rossetti ; un atelier était organisé par Alexis Luiggi et Emmanuel Castiau.

Nous sommes dans le cœur de l’Institut Spécialisé au boulevard de la Madeleine à Nice et cette fois-ci, nos dix jeunes gens sont «chez eux» et y accueillent une vingtaine de leurs camarades de 5e du collège Duruy.
Cette matinée de partage est désormais un rite.

Depuis quatre ans

L’idée remonte à 2008 et vient de M. Christian Boisson, à l’époque principal du collège Duruy.
Le chef d’établissement avait décidé de lancer l’expérience d’une «Classe Pilote» porteuse de la Charte du Respect de Solidarsport.
Cette classe ne fut pas choisie au hasard.
Ce fut la 5e4, annoncée comme l’une des plus délicates de Duruy.
Un véritable défi.
On croyait le challenge impossible, l’étincelle vint de Benjamin Auxenfans, qui avait déjà participé à une journée de Solidarsport à Mouans-Sartoux avec la commune de Saint-André de la Roche.
Il s’inscrivit en chef de projet et décrocha l’adhésion de ses camarades… «Nous allons mettre sur pied un rendez-vous du partage avec les jeunes handicapés de notre âge. D’abord, une manche aller chez nous à Duruy ; ensuite la phase retour à l’IEM Rossetti».
Le pari était lancé.
Depuis quatre ans il tient.
Le 12 décembre dernier, une matinée de partage eut lieu à Duruy, avec ce lundi 16 janvier en réponse à l’IEM Rossetti, la venue d’une classe de 5e accompagnée par les professeurs d’EPS Pascal Bruno et Fred Levadoux.

Un débat très riche

Au programme de cette dernière rencontre des activités très diversifiées.
Avec tout d’abord une visite des remarquables installations de l’IEM Rossetti guidée par Cecilia et Dimitri, et encadrée par Frédéric Marinoni, enseignant spécialisé.
Puis, il y eut dans la cour un slalom en fauteuil à travers des plots sous la maîtrise d’Alexis Luiggi, responsable sports et Emmanuel Castiau, aide medico psychologique.
Ensuite, les jeunes participants se retrouvèrent confrontés au mur d’escalade du gymnase sous les conseils de Mmes Chantal Guiraud, ergothérapeute et Isabelle Caire, psychomotricienne.
Le «Temps fort» de cette matinée vint juste avant le déjeuner pris en commun avec un débat questions-réponses orchestré pendant une bonne demi heure par Mme Catherine Causse, chef de service paramédicale, qui fut très riche et particulièrement vivant.

Mme Catherine Causse, chef de service paramédicale a animé un débat extrêmement riche, avec les jeunes collégiens de Duruy qui ont posé le plus large panel de questions.

En clôture à ce rendez-vous, la traditionnelle céramique du «Petit Bonhomme» au cœur sous le bras, faite mains par des potiers de Vallauris fut remise à M. Yvan Serrecombe, directeur adjoint de l’IEM Rossetti.
Tatiana, Cécilia, Sonny, Lucas, Dimitri, Chloé, Damien, Duncan, Nour et Alexia reçurent eux, la même céramique en modèle réduit… elle trône désormais sur leur bureau.

«   »

Flux RSS des commentaires sur cet article | TrackBack URI

Envoyer une réponse

*